Archives de catégorie : Événement

La 34e édition du rallye de Victo

Le 13 octobre dernier, s’est déroulé la 34e édition du rallye de Victo . Pour certains, l’évènement a commencé le samedi soir et même le vendredi puisqu’un terrain de camping non loin du site était disponible pour les participants. Le samedi soir, une soirée était organisée avec un groupe de musique afin de réchauffer l’ambiance pour le lendemain.

Le matin du rallye, 975 4X4 étaient au rendez-vous afin de prendre part à l’évènement. Du Samuraï sur le 31 au Blazer lifté de 12 pouces sur le 37 au Wrangler Yj, Tj, Jk, Jl ou même Willis, plusieurs styles de 4X4 étaient au rendez-vous. Comme le parcours est fait de façon à pouvoir choisir le niveau de difficulté à chaque étape, aucune modification sérieuse n’était nécessaire afin d’avoir du plaisir. Il est vrai que certains obstacles offraient un défi plus relevé comme certains trous de boueou certaines montées dans la ligne d’Hydro, mais, en général, rien d’extrême. Il est à noter  que  le parcours se déroule dans plusieurs villages autour de Victoriaville en entrant sur les terres de plusieurs ayant aménagé des obstacles dans un parcours prédéfini. Plusieurs kilomètres se font donc dans des routes secondaires afin d’aller rejoindre le prochain parcours.

Au total, il y a 150 km de plaisir à partager entre amis. Pour ma part, j’ai participé avec un jeep presque stock et j’ai aimé ma première expérience. Ce ne sera sûrement pas la dernière non plus. Plusieurs personnes mentionnent d’arriver très tôt, mais ce n’est pas obligatoire. J’étais le numéro 899 et les attentes pour  faire les différents obstacles étaient très acceptables. Durant le rallye, un questionnaire était à remplir tout au long du parcours avec des questions. À la fin de l’évènement, un souper ainsi que des prix pour les participants étaient offerts sous le chapiteau. Bref, un superbe évènement, unique en son genre, à faire entre amis, en couple ou en famille, pour un plaisir assuré.



David Godin collaborateur 4x4SetupMagazine

Toledo Jeep Fest 2019

Toledo Jeep Fest 2019
Tout cette aventure débute par un message Facebook d’un membre du Club Jeep Montréal, Yves Grandboubou Dugas : « Y as-tu des crinqués qui viendraient avec moi au Toledo Jeep Fest? » Lorsque j’ai vérifié sur Google Map ce que cela représentait, j’ai compris pourquoi Yves avait écrit « crinqués » : près de 10 heures de route à faire à partir de Montréal (on parle de 12 heures avec les différents arrêts, trafic, etc.), un total de 1000 km, tout ça, pour ne passer qu’une seule journée là-bas!


Après quelques questions et réponses, ma décision est prise : j’embarque! Ça me tentait de vivre un tel événement. Et vous savez? Absolument aucun regret! Finalement, nous étions 3 Jeep pour représenter le Club Jeep Montréal.


Le rassemblement se faisait samedi matin à 8h au zoo de Toledo. En voulez-vous des Jeep? En voici : des camions de pompier Jeep, des vieux Willys, des CJ, des YJ, des JK, des JL, des Gladiator, des Wagoneer. En fait, tous les modèles y sont représentés. Venus de l’Ontario, du Québec (nous), de l’Australie, de la République Tchèque ainsi que de 32 états américains, nous étions plus de 1400 Jeep à prendre part à ce festival. Escorté par la police, nous nous sommes déplacés afin de prendre part à la parade. Pendant une heure et demie, les 1400 Jeep ont paradé au centre-ville de Toledo alors que des centaines, voire des milliers de badauds nous envoyaient la main et nous applaudissaient. C’était surréel!


À la suite de la parade, nous nous sommes stationnés sur plusieurs rues fermées à la circulation et réservées exclusivement pour les Jeep. Sur le site du Festival, il y avait un show and shine, des kiosques de différents commanditaires (4Wheel Parts, Rugged Ridge, Jeep, etc.), un parc d’amusement dédié aux enfants, une salle de démonstration dans laquelle on pouvait contempler plusieurs prototypes de Jeep ainsi que des Jeep de collection.

Des regrets de ne pas y être allé ou une envie de vivre pareille expérience? Réservez vos dates : du 7 au 9 août 2020, le Toledo Jeep Fest sera de retour!


Pour terminer la journée, nous avons assisté à un match de baseball de niveau AAA entre le club école des Tigers de Détroit et celui des Red Sox de Boston. 12 000 fans dont plusieurs jeepers ont assisté au match, qui avait été dédié au Toledo Jeep Fest.


Le lendemain, nous nous sommes rendus près de l’usine Jeep pour prendre LA photo : celle avec les quatre lettres mythiques JEEP. Il y avait un coût pour la photo sous forme de don qui était destiné pour un organisme de charité de Toledo.


Cette fin de semaine à Toledo a été, certes, courte, mais tellement plaisante! De fraterniser avec tant de gens qui partagent la même passion que nous et de voir autant de Jeep de partout en Amérique du Nord était réellement enivrante!

Benoit Contant collaborateur 4x4SetupMagazine


Super 4 Mauricie, la grande finale!

Super 4 Mauricie, la grande finale!

Lors du congé de la Fête du Travail s’est déroulée la dernière compétition de 4×4 extrême de la saison 2019.

Les organisateurs ont, une fois de plus, été à la hauteur pour nous préparer un événement que les spectateurs et les participants n’oublieront pas de sitôt.

Quelques modifications ont été apportées au parcours au cours de l’été afin que celui-ci puisse conserver sa réputation de destructeur sur les machines. Les organisateurs ont vu juste puisqu’au cours de la fin de semaine, plusieurs bris majeurs ainsi que des  « flips » ont été enregistrés. Un obstacle a même dû être adouci lors de la compétition car celui-ci causait trop de bris et de soucis aux participants.

Parmi le bris majeurs, il y a eu Emmanuel Lavigne, un participant de la grosse classe, qui a « flippé » vers l’avant avec son tout nouveau buggy et a cassé son différentiel avant. Cela a, évidemment, causé son abandon pour le reste de la compétition. Toujours dans la grosse classe, Louis Michaud, un habitué des podiums, a renversé son buggy alors qu’il était au sommet de la montée en ciment. Par chance, il a réussi à retomber sur ses roues et reprendre le contrôle de son bolide afin de terminer sa course.

Du côté de la petite classe, Mario Gagnon, un pilote qui n’a pas froid aux yeux, a, quant à lui, versé son Jeep TJ modifié un tel nombre de fois au cours de la fin de semaine que la pauvre machine devra prendre le chemin d’une retraite bien méritée. D’ailleurs, la conduite hors du commun de Mario lui aura valu le trophée du meilleur spectacle.

Parmi les anecdotes plutôt cocasses de la fin de semaine, on a remarqué que Bob Paquin, le co-pilote de Michaël Giguère, devait, à tout moment lors des parcours, réinitialiser les données du moteur du nouveau buggy MudThunder 2.0 (Mud Thunder avait été sévèrement endommagé lors du NWORC en juillet dernier) afin que celui-ci puisse continuer d’avancer. On espère pour l’équipe Giguère/Paquin que ce problème sera réglé pour la prochaine saison.

Finalement, les spectateurs ont eu droit à une autre sorte de spectacle puisque deux participants, Daniel Giguère et Alain Richer (Broncozor)  ont décidé de faire le parcours avec leurs côte-à côtes respectifs. Daniel Giguère a même réussi à battre tous les records avec son côte-à-côte.

Le Super 4 Mauricie est le seul événement qui se déroule sur deux journées. Il permet de faire le plein d’action et de surprises, de « puffs de race fuel » et surtout de temps entre amis avant que chacun rentre chez soi afin de préparer sa machine pour la prochaine saison.

À tous, bon hiver et on se revoit en mai 2020!

Merci crédit photo: Laps Racing Photographe

Judy-Ann Ruel collaboratrice 4x4SetupMagazine

La journée de rêve 4×4 set-up sera de retour!

Cette année, pour une troisième édition, 4x4setup et starlight canada récidivent avec l’évènement journée de rêve. L’événement, qui a vu le jour il y a 3 ans, consiste à faire vivre une journée de rêve version 4x4setup à des enfants malades. La journée est une journée en sentier 4×4 accompagné par des bénévoles et un dîner à mi-chemin durant l’heure du dîner. L’événement permet aux jeunes enfants souffrants de problèmes de santé de vivre une belle journée en 4×4 mais aussi aux bénévoles conducteurs de discuter avec les jeunes et familles et apprendre sur la résilience ainsi que la force de caractère de ces derniers. Une belle leçon de vie dans la plupart des cas. Encore une fois cette année notre partenaire Richard St-Laurent du Domaine du Radar nous recevra chez eux pour le déroulement de l’événement. Richard et le domaine du radar nous soutiennent dans cette aventure depuis le début. Nous somme a la recherche de bénévoles conducteurs pour cette journée magique, donc si vous avez un véhicule 4×4 et que vous voudriez contribuer au bonheur de ces enfants pour cette journée magique, veuillez nous contacter en privé.

P.S. le véhicule peut être refusé s’il ne semble pas sécuritaire pour les enfants. La date tentative de l’évènement est le 28 Sept mais pourrait être sujet à changement. Lieu : Domaine du radar, Saint-Sylvestre, Beauce.

Rough and Tough, A successful first edition

Rough and Tough.

This year, a new competition found its way on the circuit.  This new competition being the Rough and Tough at Purcell’s in Nova Scotia.  Numerous competitors from Quebec hit the road and travelled long hours in order to participate.

The races began on schedule and the entire day went off without a hitch.  The track was both fun and challenging to manoeuvre and forced the drivers to take a strategic approach.  A well-adjusted suspension was needed to clear the difficult obstacles and the distance between the obstacles gave the more powerful vehicles a chance to eat up precious seconds. The spectators were treated to an entertaining show.  The show even included some rather quirky breakdowns as one participant lost their transfer case mid track!

The winners in the Small Class Competition were Daniel L’Écuyer from Quebec, Colin Bouthillier and Robert Simon from Nova Scotia.  In the Big Class Competition, our host, Shawn Purcell, took top honors followed by Daniel Giguere (Dream Machine) and Yanick Ouellet (Y-Through).

The scorching heat did not prevent either participants or volunteers from putting on a compelling show.  Finally, we would like to thank Shawn, Bridget and their entire team for the warm welcome to Nova Scotia and for an outright memorable experience.  No doubt, many will return for next year’s second edition.



Crédit photo : Shannon Hartlen

Judy-Ann Ruel collaboratrice 4x4setupMagazine



Le Rought & Tough une première édition qui à charmé.

Rough & Tough

Cette année, une nouvelle compétition a fait son apparition sur le circuit des courses. Il s’agit du Rough & Tough au Racing at Purcell’s en Nouvelle-Écosse. Bon nombre de compétiteurs du Québec ont fait plusieurs heures de route afin d’y participer.

Crédit photo : Shannon Hartlen

Photo 1 : Daniel L’Écuyer

Les courses ont débuté à l’heure prévue et la journée s’est très bien déroulée. La piste était amusante à parcourir et obligeait les pilotes à être stratégiques dans leur manière de conduire. Les obstacles difficiles nécessitaient une suspension bien ajustée sur les véhicules et les longues distances entre eux permettaient aux bolides avec de la puissance de gagner de précieuses secondes. Les spectateurs ont eu droit à un spectacle de qualité. Il y a eu quelques bris dont un plutôt cocasse : un participant a perdu son « transfert case » sur le parcours!

Photo 2 : La gang du Qc et du NB

Dans la petite classe, l’épreuve a été remportée par Daniel L’Écuyer du Québec puis par Colin Bouthilier et Robert Simon de la Nouvelle-Ecosse. Dans la grosse classe, le champion est notre hôte Shawn Purcell. La deuxième position a été décrochée par Daniel Giguère (Dream Machine) et la troisième position par Yanick Ouellet (Y-Though).

Photo 1 : Daniel L’Écuyer

Photo 3 : Shawn Purcell

Photo 4 : Transfert case qui tombe

Photo 5 : Michaël Giguère

La chaleur accablante n’a pas empêché les participants et les bénévoles d’offrir un spectacle haut en couleurs. Finalement, nous aimerions remercier Shawn, Bridget et toute leur équipe pour leur accueil et la belle expérience dans leur coin de pays. Nous serons plusieurs à y retourner pour la seconde édition l’an prochain.

Photo 6 : P.L. Ethier

Photo 7 : Yanick Ouellet

Crédit photo : Shannon Hartlen

Judy-Ann Ruel collaboratrice 4x4setupMagazine

Xtrême 4×4 Thetford, toujours aussi redoutable.

Xtrême 4×4  Thetford

Nous sommes le 1er juin et la journée s’annonce chaude et ensoleillée. Une journée parfaite pour une course de 4×4. Cette année, le Club 4×4 des Routiers nous ont invités à participer à une toute nouvelle édition. Un grand nombre de compétiteurs se sont déplacés pour tester leur machine sur un circuit qui est reconnu pour être dans les plus difficiles au Québec. Les organisateurs ont effectué plusieurs changements dans le parcours afin de déstabiliser les coureurs, même les plus expérimentés. Ces changements incluent de nouveaux obstacles, la suppression de certains et l’ordre de passage des obstacles dans le parcours. Les participants attendaient la rencontre des coureurs avec impatience pour ainsi découvrir le nouveau parcours et se préparer pour la compétition. Il y a une chose qui est sûre : l’Xtrême 4×4 peut encore se vanter d’être un circuit redoutable.

La journée a été particulièrement difficile pour la petite classe. Peu ont pu terminer sans bris dans l’une ou l’autre de leurs courses. Bobby Beaulieu a pu se hisser à la tête du classement dans la catégorie de pneus de 38.5 pouces et moins.

Du côté de la grosse classe, la journée a été également ardue. C’est Daniel Giguère (Dream Machine) qui remporte in extremis la première place contre Louis Michaud (Mean Machine) qui n’a pas terminé sa dernière course après avoir fait un « front flip » dans un obstacle. Marie-Michèle Savard a, quant à elle, accédé à la troisième marche du podium après avoir effectué plusieurs réparations majeures sur son bolide à la suite de sa collision avec un arbre lors du Jamboree 4×4 de Lavaltrie.

Le prochain rendez-vous sera le 15 juin à St-Cyprien, suivi du Rough & Tough au Racing at Purcell’s en Nouvelle-Écosse le 6 juillet.

Judy-Ann Ruel collaboratrice 4x4setupMagazine

Crédit photo: France Laflamme

La 17 ième édition du Festival Hors route de Ste- Béatrix 2-3-4 Août ????

Le 2-3-4 Août prochain se tiendra la 17 ième édition du FHR de Ste-Béatrix. Ceux qui ont déjà participé ou assisté à une édition par le passé savent à quel point l’événement offre une multitude d’activités. En effet, le festival offre un spectacle très varié. Vous pourrez voir la compétition de véhicules hors route, compétition de Pit Bikes, spectacle de Méga truck et même la possibilité de faire un tour du Monsterbus qui est toujours très populaire auprès des petits et grands.

Les plus petits ne sont pas laissés pour contre avec la zone enfants. Une petite piste et la présence de MX Acadmie en rendra plusieurs très heureux.

Les compétitions officielles pour la 17 ième année :

  • Véhicule 4×4
  • Side by Side
  • VTT
  • Mud Drag
  • Mud bog et plus …

Spécification pour le mud drag :

  • 20$ par course pour la catégorie STOCK
  • 30$ par course pour les catégories MODIFIÉ, PRO-MOD ou OPEN.

Type de véhicule Mud Drag

  • 4-6-8 cyl
  • 4-6-8 cyl mod
  • Pro-mod
  • Open

Challenge Extrême 4X4  :

Retour à une épreuve seulement avec la challenge 4×4 le dimanche, toutefois le roi de la montagne sera ouvert le samedi pour ceux qui veulent se challenger.

30$ pour le 35 à 39,5

30$ pour le 40 et plus

-Restaurant sur place, chiens permis en laisse.

Prix de la billetterie :

30% de rabais dans la billeterie en ligne du 20 juin au 28 juillet

Gratuit en tout temps pour les enfants de 10 ans et moins

Passe weekend : 11 à 17 ans : 35$ 18 ans et plus : 50$ Admission du samedi : 11 à 17 ans : 20$ 18 ans et plus 30$
Admission du vendredi : 11 à 17 ans : 15$ 18 ans et plus : 20$ Admission du dimanche : 11 à 17 ans : 15$ 18 ans et plus : 20$

Événement familial à ne pas manquer.

Pour tous renseignements, voici le lien du site internet: Festival Hors Route

Méga Meet Overland 2019

Pour plusieurs, la fin de semaine de la fête de la Reine, des Patriotes ou de Dollars(appelé là comme vous voulez tant qu’on est en congé) est la première sortie de l’année. Cette fin de semaine est tant attendue pour tester les dernières améliorations de votre véhicule ou encore votre remorque Overland. C’est aussi, à cette date que se déroule le prestigieux et plus grand rassemblement Overland  en Amérique du Nord à Flagstaff en Arizona. Plus près de chez nous, nous avons la chance d’avoir un événement similaire nommé le Mega Meet Overland qui est organisé par le club Overland Montréal.

Le printemps tardif nous a fait ronger notre frein cette année. Nous avons attendu le dégel des chemins comme les pécheurs attendent le calage des lacs. Cette situation a fait en sorte que la gang d’Overland Montréal a dû changer l’emplacement initiale qui se trouvait à quelque kilomètres au Nord de Casey pour un nouvel endroit beaucoup plus au sud, près du lac Mondonac au bout du chemin de Rivière-aux-rats.

Afin d’optimiser notre fin de semaine, ma fille et moi avons décidé de partir vendredi après-midi pour combiner un arrêt sur la Zec Tawachiche, une petite virée à la piste de Casey, un arrêt au Méga Meet et surtout un arrêt à la pêche. Pour une première fois, on partait avec l’application ”Earthmate” jumelée au communicateur ”Inreach” comme seul instrument de navigation. Nous avions les coordonnées de l’événement sans trop savoir quel chemin nous allions utiliser pour s’y rendre. J’en ai profité pour rajouter plusieurs ”waypoints” intéressants pour nos prochaines sorties.

Les légères averses de pluie au courant du weekend nous ont donné de beaux chemins exemptés de poussière comme la 25 pour se rendre à Wemotaci. Les 10 derniers kilomètre pour se rendre à la piste d’atterrissage de Casey étaient parfois mous en surface et gelés en dessous. C’est d’ailleurs à cet endroit que nous avons rencontré un groupe de quatre motocyclistes sport-aventure dont un avait des problèmes d’embrayage. Ça nous a pris plus d’une heure et demie pour le sortir de ce bourbier ce qui nous a mis légèrement en retard sur notre horaire pour aller au Meet.

Le chemin le plus rapide pour s’y rendre semblait être celui des barrages de Manouane et nous avions moins de 80 kilomètres à franchir. Les premiers 15 kilomètres étaient dégagés et le chemin était de bonne qualité ce qui ne fut pas le cas après le barrage. Notre vitesse de croisière à rapidement chuté sous les 20 kilomètres à l’heure car le chemin était en très mauvais état. Les crevasses et la boue se multipliaient plus on avançait. La neige était encore très présente et les lacs rencontrés sur notre passage n’étaient pas encore déglacés.  Étant seul, mieux valait y aller prudemment.

C’est ainsi que nous sommes arrivé au Meet Overland vers 20h00 juste avant la noirceur. Un feu de joie fut allumé un peu après notre arrivé pendant que nous préparions le souper. Les participants semblaient bien heureux de leurs journées de convoi pour se rendre au point de rencontre. Le lieu choisi pour la tenue de l’événement était plus que parfait. Un tirage de prix de présence avait eu lieu au cour de l’après-midi et les différents partenaires de l’événement avaient été très généreux envers les participants. Avec notre journée plutôt chargée, nous sommes allés nous reposer après quelques discussions avec des connaissance.

Les feux fumaient encore à travers l’humidité du matin quand j’ai fait la tournée de la trentaine de véhicules sur le site. La variété des véhicules et des installations est un des aspects des plus plaisants en Overland car chaque passionné adapte son matériel selon ses besoins. L’arrivée de modèles de camionnettes compactes orientées vers le hors route à clairement changé le portrait standard que nous avions depuis quelques années. Que ce soit les Chevrolet Colorado ZR2 ou GMC Canyon avec motorisation diesel ou encore les Nissan Frontier, les Toyota ne sont plus seuls dans la catégorie. De plus, les roulottes compactes à capacité hors-route font de plus en plus d’adeptes avec leurs cuisines extérieures et auvents intégrés. Les tentes de toit sont toujours aussi populaires et les remorques militaires de type M101 se font lentement remplacer par de nouveaux modèles plus légers et de conception plus moderne.

Nous avons de plus en plus la chance d’avoir des compagnies de souche québécoise qui nous offrent d’excellents produits relatifs à la mode Overland. Tel est le cas pour les remorques ”Prospecteur” qui dévoilaient, durant le weekend, leur tout nouveau modèle ”Aventure”, le cinquième modèle de la compagnie. On pouvait aussi observer sur le site quelques-uns des foyers démontables d’Aventure Bois Overland.

Mon coup de cœur de la fin de semaine va au tente de toit ”Treeline” avec leur modèle 4 saisons. Cette tente se rapproche des modèles Sud-Africain par ses matériaux et sa technique de fabrication de qualité. Je la recommande fortement pour ceux et celles qui recherchent un produit durable d’une compagnie de souche Canadienne. Disponible auprès d’ADV41.

www.adv41.com

L’événement qui a triplé son nombre de participant pour 2019 sera assurément de retour l’an prochain et je vous suggère de suivre les informations sur la page d’Overland Montréal à ce sujet pour l’édition 2020.

Roaming Rallye Classic 2019

C’est durant nos vacances de noël dernier que nous avons décidé de nous inscrire pour le Roaming Rallye Classic 2019 sans trop savoir dans quoi nous nous embarquions. Nous avons bien lut les consigne et fait le saut dans ce qui allait être une grosse fin de semaine d’aventure dans l’Est de l’Ontario.

Ce rallye de 3 jours combinait des groupes de motos et camions de toutes sortes sur un parcours GPS prédéfinit avec possibilités de prendre des chemins secondaires. Les règles de base étaient assez simples; un minimum de 31 pouce de pneus, des points d’attache avant et arrière, un kit de premiers soins et un appareil afin de lire le tracé. Les informations concernant les emplacement d’arrêt pour la nuit nous ont été envoyées un mois avant l’évènement.

La première nuit était déjà réservé au camping du Canal Rideau Provincial Park et servait de point de rassemblement afin d’avoir la liste des participants. Dès notre arrivé, nous avons été épaté de voir tous les différents “set-up” de véhicules et motos. Le participants venaient tous d’endroits diffèrents. Nous avons reçu quelques consignes de dernière minute par les organisateurs autour d’un feu pour ensuite se regrouper par petits groupes afin de coordonner nos départs et les chemins à prendre afin de ne laisser personne derrière.

Dès le coup d’envoi, les véhicules sortaient du campement et nous nous engagions dans les premiers sentiers avec notre convoie de 5 véhicules. Dès les premières 10 minutes, nous avons dû commencer à couper quelques arbres puisque nous avions notre tente sur le toit de notre jeep. Nous avons par la suite faite face à notre première obstacle: un cours d’eau assez important qui allait mettre les motos hors de leur zone de confort. La première journée comportait plus de 220 kilomètres de route, nous avons du être prudent dans les marécages afin de ne pas rester pris dans les nombreux trous de bouette créer par l’accumulation de véhicules sur les sentiers. Nous avons décidé d’arrêter dans une section de la ligne d’hydro afin de faire quelques ajustements sur les véhicules et prendre le temps d’avoir un lunch avec d’autres groupes, mais nous sommes rapidement devenu le festin d’une horde d’insectes qui venait tout juste de se réveiller de la saison hivernal. Le reste de la journée nous a fait découvrir des sentiers de motoneiges absolument époustouflants, jusqu’à l’arrivée au prochain terrain de camping où tous les participants se sont rassemblés sur un terrain commun afin de partager leurs histoires de la journée.

Nous avons décidé de commencer le deuxième jour un peu plus tard que la vieille afin d’avoir un bon déjeuner dans le corps. Les chemins forestiers et faciles jusqu’au début de la nouvelle zone de ligne d’hydro, où une longue côte rocheuse nous attendait. L’un de nos véhicules était trop lourd et a donc dû utiliser le chemin secondaire, mais le reste des participants s’est amusé en pratiquant leurs habilités sur cet obstacle. La pluie nous a rapidement rattrapée. Nous avions maintenant de plus creux obstacles à franchir. Juste avant la noirceur, nous avons dû rebrousser chemin puisqu’un des véhicule du Rallye était resté coincé dans la bouette et avait  brisé son essieux avant. Nous nous sommes donc rendus au dernier point de rassemblement afin d’établir notre campement et de commencer notre souper en groupe.

Nous avons quitté le camp alentour de 10h30 le dimanche afin d’aller découvrir des nouveaux chemins dans notre secteur. Après avoir trouvé une plage sur les terres de la couronne, nous avons pris le chemin du retour afin d’être à la maison pour le souper. Sur les 3 jours du rallye, nous avons fait environ 500km de chemin hors route, vue des paysages de l’Ontario qui valaient le détour et fait la connaissance de personnes drôlement sympathiques. J’invite tout le monde à suivre la page de Gravel Travel et si vous avez la chance, tentez l’expérience.

Max & Helen chroniqueurs 4x4setupMagazine

Jeep Beach 2019 – Daytona Beach, Floride

Jeep Beach 2019 – Daytona Beach, Floride – 22 au 28 avril 2019

Après plusieurs années à ne pouvoir y aller pour toutes sortes de raisons, nous avons finalement eu la possibilité de participer au Jeep Beach 2019. Grâce à leur site internet très bien fait, l’inscription a été simple et facile. Quelques semaines plus tard, tous les documents et autocollants nécessaires pour la participation aux activités arrivent par courrier. Il n’est donc pas nécessaire de faire de longues files d’attente à notre arrivée pour compléter l’inscription contrairement à d’autres évènements auxquels nous avons participé dans le passé.

Jeep Beach est le seul évènement de bienfaisance organisé chaque mois d’avril à Daytona Beach, en Floride, pour amasser les fonds nécessaires pour des organismes locaux et nationaux. Le Jeep Beach est devenu l’un des principaux évènements Jeep aux États-Unis. Pour les « Jeepeux » et les fournisseurs de l’industrie de tous les coins des États-Unis, du Canada, et de l’étranger, Jeep Beach offre une semaine de plaisir au soleil avec des milliers de vos plus proches amis Jeep !!

Route aller

Nous sommes partis le Vendredi saint avec notre terrain plein de neige et vraiment écœurés de l’hiver. Direction Daytona via la route 401 en Ontario pour rejoindre la 81 dans l’état de New York. Pourquoi? Parce que cette route nous évite de passer trop près des grandes villes de la côte est et éviter le trafic de ces grands centres urbains. Nous avons décidé de ne pas se mettre trop de pression et de prendre 2 jours et demi pour nous y rendre. Nous avons fait un arrêt à Hershey pour y visiter l’usine de chocolat.

Rencontre

Pour faciliter ma première expérience de Jeep Beach, j’ai communiqué plusieurs fois avec GrandBouBou qui y est allé à de multiples reprises afin d’en connaître davantage sur les activités, routes et autres détails pas toujours clairs. Sur place nous avons pris contact avec 3 couples du CJM avec qui nous avons participé aux activités et à quelques soupers en groupe. De joyeux lurons comme nous.

Activités officielles

Party d’accueil du lundi soir avec rencontre des participants, musique, bouffe et concours de système de son et de lumières.

Chasses au trésor en journée pendant la semaine qui vous permet d’accumuler des coupons pour les tirages. Très amusant en gang et super le fun pour découvrir la région et ses attraits.

Il y a des trails à faire hors de la ville pour les intéressés, et surtout trois pistes à obstacles au milieu de la piste de course de Daytona.

Une soirée spécifique de Show & Shine sur la rue principale avec musique et partys dans les bars de la place. Tout spécialement, les Jeeps prototypes qui sont venus suite à la semaine du Easter Jeep Safari.

La cerise sur le gâteau pour les curieux et malades de jeep, c’est la plus grosse exposition de matériel des détaillants d’accessoires Jeep. Gardez-vous assez de temps pour faire le tour. Moi, je l’ai fait en 2 fois, car après 4 heures au soleil à fouiner j’avais vraiment le goût de rafraîchissement et de plage !!!

Il y a aussi une multitude d’activités ‘’sociales’’ non officielles organisées par les vendeurs et distributeurs. Vous devez vous tenir au courant par le bouche-à-oreille ou aussi sur Facebook avec le mot clé JeepBeach !!

La beach

Sérieusement : LA BEACH, c’est vraiment le summum de la semaine. Le sable clair et doux comme du sucre en poudre aux endroits pour le bronzage et flânage, mais assez compact pour rouler aisément en observant la mer, les gens et les jeeps. L’eau était claire avec de belles vagues juste assez grosses et à la même température que la piscine de notre hôtel, un bon 75 degrés.

Vous pouvez, non, vous DEVEZ, acheter le laissez-passer annuel vous donnant droit d’y circuler à volonté. Rares sont les endroits où il est encore possible de le faire, aussi bien en profiter à fond. À chaque fois que j’en avais l’occasion, je passais par la plage au lieu de la route. Pour ceux qui trouvent trop onéreux de prendre une chambre près de la mer, ceci vous donne la possibilité d’emmener toute votre famille et ses bébelles directement sur plage sans même avoir de stationnement à payer comme dans plusieurs villes côtières.

Side trip

Il y a à proximité de nombreuses possibilités d’activités et d’attractions pour enchérir votre voyage : Disneyworld, Universal Studio’s, Kennedy Space Center (NASA), St-Augustine, Outlets, Pier et sûrement plusieurs autres que je découvrirai à notre prochaine visite.

Retour

Pour ne pas quitter trop vite le soleil et la plage, nous avons suivi la route A1A qui longe la plage jusqu’à St-Augustine, vieille ville construite en 1565 par les conquérants espagnols. Nous avons fait une brève visite de la ville avec un dîner dans un ancien entrepôt de glace transformé en distillerie. Superbe expérience et nous retournerons visiter cette belle ville plus en détail à notre prochain voyage.

Conclusion

Ce fut une superbe semaine de beau temps et de plaisir. Nous avons fait de nouvelles connaissances. Je crois que c’est une période parfaite pour cette activité. Le beau temps était au rendez-vous et surtout ça nous a permis de laisser les derniers jours d’hiver derrière nous à Québec alors que nous en avions bien marre. En somme, le Jeep Beach est une réunion d’amateurs de jeep, d’activités sociales, de sable fin et de soleil

Voici un petit video réunissant le top 10 des Jeep pour l’édition 2019 selon l’auteur du vidéo :

Miville Laforest/ Dominique Vallée collaborateur 4x4setup Magazine

Jamboree 4×4 Extreme 2019 encore une réussite

Jamboree 4×4 extrême

Le 4 mai dernier a eu lieu la première compétition de la saison à Lavaltrie. Encore cette année, les compétiteurs et les spectateurs se sont déplacés avec enthousiasme et excitation après un long hiver sans 4×4.

Si ce premier événement est un indicateur du niveau de compétition pour la saison, celle-ci sera haute en couleur grâce à la vitesse et l’intensité des pilotes ainsi que la qualité des véhicules. L’action n’a pas lâché tout au long de la journée. Voici quelques points saillants de la compétition:

La course entre Broncozor (Alain Richer) et Philippe Blanchette où Philippe a fait un “front flip” durant le parcours permettant à son adversaire de prendre les devants. Cependant, il a réussi à rattraper Broncozor et même le dépasser et remporter la course.

La course opposant Francis Lamy à Maxime Perreault où les deux compétiteurs ont renversé leur bolide simultanément.

La perte de la roue du véhicule de Michaël Giguère à quelques mètres de la ligne d’arrivée permettant à son opposant (Philippe Blanchette) de remporter la course.

À deux reprises, au cours de la journée, des véhicules sont sortis de la piste pour foncer dans les blocs de ciment et renverser les haut-parleurs. Les compétiteurs étaient Dominic Leblanc (Boobie Bouncer) et Marcel Baron.

Deux compétiteurs ont foncé dans le même arbre sur le parcours leur causant des bris majeurs qui ont forcé leur abandon. Il s’agit de Daniel Giguère et Marie-Michèle Savard (Marie Mulisha). Il s’agissait de la première sortie pour Marie-Michèle avec son tout nouveau buggy Marie Mulisha 3.0.

Dans la catégorie des pneus de 39.5 pouces et moins, l’épreuve a été remportée par Alex Pelletier-Mireault suivi de près par Kevin Lanthier en deuxième place et Dominic Leblanc en troisième place. Chez les 40 pouces et plus, c’est Louis Michaud du Nouveau-Brunswick qui a accédé à la plus haute marche du podium. Shawn Purcell de la Nouvelle-Écosse est, quant à lui, arrivé en deuxième position. Le podium est complété par Dany Langlois en troisième place.

La saison des courses 2019 est maintenant officiellement commencée et s’annonce pleine de rebondissements. On se donne rendez-vous le 1er juin prochain à Thetford Mines pour Xteme 4×4!

Album Photo complet :

Judy-Ann Collaboratrice 4×4 setup Magazine

Credit Photo: Scoob Photographie