Archives de catégorie : Entretiens

Un ménage plus que dû! Renouvellement de filage RamCharger 1978(partie 1)

Salut les trippeux!

Il y a souvent des projets qu’on remet et remet et remet à plus tard en réparant avec du ”temporaire/permanent” comme j’aime appeler ça! Parfois c’est par manque de temps, de compétences, de budget ou un beau mélange de toutes ces raisons!

Dans mon cas, j’ai toujours eu un peu peur du filage d’un véhicule. Je ne sais pas trop pourquoi, je suis pourtant à l’aise avec l’électricité de maison mais on dirait que le 12v, pour qu’il soit bien fait, m’intimide. Je suis capable comme tout le monde de splicer des fils et poser des switchs mais pour que ce soit bien fait, avec les bons gauges de fils et bons relais aux bons endroits, ça me prenait un coup de main!

Heureusement, j’ai des calvaires de bons chums! J’ai repoussé ce projet pendant presque 8 ans… Alors quand mon ami Patrick Dessureault (propriétaire de Hard-Core Cycle à Portneuf) m’a offert son aide, je ne pouvais refuser! Pat a commencé a jouer avec des machines avant de marcher! Motos, 4×4, chars, pickups, il n’y a pas grand chose qui marche au gaz que Pat n’a pas déjà modifié… D’ailleurs, si vous voulez une moto complètement hors de l’ordinaire et modifiée de A à Z, peu importe la sorte, pas de discrimination, Pat et la gang de Hard-Core Cycle sont vos hommes!

Maintenant, mon projet. Mon truck est un Dodge Ramcharger 1978 qui a quitté la route pour faire une sieste dans une grange en 86 et que j’ai ramené à la vie en 2007… J’ai modifié une montagne de chose sur le truck question de me faire un vrai  bon truck de trail et éventuellement, je vous ferai un article sur mon build au complet en général… Comme vous pouvez le voir sur les photos, j’ai décidé de le monter dans le style rat rod, parce que j’adore ce look et que les bosses et autres souvenirs de trail font moins mal au coeur! Mais un aspect que j’avais toujours rafistolé et semi entretenu en attendant d’avoir le courage de le faire comme il faut, c’est celui du filage/dash. Je voulais tout rafraichir ce vieux filage rabouté et me faire un dash fonctionnel avec seulement les cadrans que j’ai de besoin pour mon application.

Pat s’est donc lancé dans le nettoyage du filage en déterminant ce qui était quoi et ce qui nous serait encore utile. Par la suite, on a repassé des fils pour remplacer ceux qui étaient abîmés et refait les connections qui en avaient besoin. On a commencé par le dessous du hood question de compartimenter notre projet. Une fois le tout bien connecté en dessous du hood, on a tout re-tapé les fils ensembles question de protéger ces derniers et de faire une belle job propre.

Ensuite, on a fait un peu le même travail à l’intérieur du truck. Certains fils et certaines connections étaient devenues dangereuses! Vous pouvez voir sur la photo les connections de mon ampère-mètre qui étaient en train de prendre en feu! Et moi qui cherchait mon problème de charge intermittente depuis 2 ans!

Chez Dodge, dans ces années-là, tout le courant de l’alternateur passait par l’ampère-mètre avant de se rendre à la batterie. Voilà donc pourquoi ces connections lousses empêchaient mon truck de bien charger et étaient en train de faire fondre mon dash!

Une fois le grand ménage du filage fait, on pouvait se lancer dans la confection d’un nouveau dash comportant seulement ce dont j’avais besoin.  Revenez bientôt pour voir cette étape dans mon prochain article!

Alexandre Thibault, chroniqueur 4×4 set-up magazine

 

Slip yoke eliminator

Bonjour, aujourd’hui je vais vous parler d’une modification qui est importante à considérer dès que l’on fait une surélévation de notre véhicule d’une hauteur considérable. Si vous avez une surélévation de moins de 3 pouces, probablement que cet item ne s’adresse pas tout à fait à vous.

Pour commencer il est bien de savoir que sur certains modèles de transfer case (la plupart des jeeps d’origine), le bras de sortie arrière (yoke) glisse vers l’intérieur ou l’extérieur de votre transfert case afin de s’adapter aux variations de hauteur de votre différentiel sur la route, ce qu’on appelle un slip-yoke. D’origine celui-ci a été créé pour des variations minimes ainsi qu’une hauteur de suspension d’origine. Le fait d’augmenter la hauteur de votre véhicule vient allonger la longueur nécessaire de votre driving, ce qui le fait sortir encore plus de votre transfer case. Sans parler de l’angle beaucoup plus grande une fois le véhicule plus haut. Ceci a comme effet de mettre une grande pressions sur les joints universels d’origine. Ça entraîne souvent un bris ou usure prématurée de ceux-ci, de grandes vibrations, et ça peut aussi, lors d’une plus grande flexibilité, provoquer la sortie complète de votre driving du transfer case , et la perte de votre huile à transmission.

Une des solutions possible afin d’éviter ces désagréments est l’installation d’un kit de Slip Yoke Eliminator (SYE) et un CV driving shaft.

Premièrement un Cv driving shaft possède une zone mobile à même le shaft qui lui permettra d’allonger ou rétrécir pour s’ajuster à la variation de votre flex. La partie qui se trouvait à l’intérieur du transfercase sera dorénavant fixe et c’est le driving en soit qui s’ajuste . En cas de bris ou que vous devez sortir votre driving, la boîte étanche empêchera la perte des huiles, petit détail qui peut vous permettre de sortir du sentier sans craindre de manque d’huile.

Deuxièmement le fait d’avoir deux joints en U au lieu de 1 vous permet d’enlever beaucoup de stress sur les composantes en permettant de plus grands angles. Par le fait-meme, cela réduit de beaucoup l’usure des joints et les vibrations.

Plusieurs compagnies offrent des SYE, pour ma part j’ai choisi le modèle offert par Teraflex ainsi qu’un driving shaft sur mesure de la compagnie TomWood à joint double.

L’installation se fait de façon assez simple, mais requiert un bon nettoyage des vieilles pièces avant de démonter le devant de votre transfercase.

Voici un super vidéo qui peux vous guider dans l’installation de votre kit SYE. https://www.youtube.com/watch?v=eiTpIHIh2yA

Changer l’huile à différentiel

Ce petit article 101 ne se veut pas LA technique parfaite mais bien la technique que j’utilise personnellement. Je change mon huile à différentiel à la fin de chaque saison. J’en profite, par le fait même, pour vérifier si il n’y a pas eu de dommages durant la saison en étant attentif à l’état des dents de couronne et les autres composantes que l’on peut voir. Des dommages dans cette partie de votre véhicule, s’ils ne sont pas décelés et traités rapidement, peuvent engendrer des problèmes plutôt majeurs.

Premièrement, on commence par dévisser les boulons du couvert du differentiel. Un petit truc : conservez le boulon du haut du couvert à demi dévissé sans toutefois le retirer complètement, ça vous permettra de décoller votre couvert sans qu’il ne tombe dans vos mains ou au sol pendant que l’huile se vide.

Vous pouvez insérer un tournevis plat entre le couvert et le caisson du différentiel afin de le décoller. Parfois de petits coups de marteau (caoutchouc) sur le couvert peuvent aider à le déloger.

Une fois que le gros de votre huile est déversée, vous pouvez finalement retirer le dernier boulon ainsi que le couvert. Un bon nettoyage de l’intérieur du différentiel à l’aide de nettoyant à frein (dégraisseur en aérosol) est recommandé.

Par la suite, on s’attaque au couvert qui, lui aussi, devra être nettoyé à l’intérieur. On doit enlever tous les résidus de silicone ou de joint d’étanchéité qui sont restés sur la lèvre du couvert.

Une fois le plus gros enlevé, sablez avec un pad fin (ne doit pas être trop agressif car il ne doit pas endommager les surfaces) afin de vraiment remettre la surface lisse et sans saletés.

On refait ensuite les même étapes de nettoyage pour la lèvre de la poche du différentiel.

Lorsque les deux surfaces qui seront juxtaposées sont parfaitement nettoyées, on peut appliquer le silicone tout le tour du couvert. Votre ligne de silicone se doit d’être vers l’intérieur du couvert le plus possible afin de rendre le couvert bien étanche. Vous pouvez ensuite étendre la ligne avec votre doigt.

Une fois terminé, on remet le couvert en place en remettant les boulons ( qui ont aussi été nettoyés ) dans les cavités. Vous n’aurez ensuite qu’à remettre l’huile selon vos besoin, et assurez-vous d’avoir un niveau d’huile assez élevé pour que vos essieux trempe dans le liquide. Des couverts grande capacité permettre l’usage d’un peu plus d’huile que la recommandation du fabricant pour aider à dissiper d’avantage la chaleur (soyez-en informé). Je vous conseille aussi un couvert renforcé qui offrira une protection supérieure de vos composantes internes étant donné que celui qui vient d’origine avec le véhicule est plutôt fragile pour le type d’utilisation que l’on en fait.

Petit truc pour remettre votre huile, simplement une petite pompe manuelle que vous vissez à même votre bouteille d’huile.

Il s’agit d’un petit article de niveau très facile afin de donner un petit coup de pouce aux personnes débutantes qui seraient intéressées à faire ce petit travail eux-même.

 

Dave Daneault, chroniqueur 4x4setup magazine.

 

Ton Set-up… 4X4 Set-Up!