Démarrage moteur diesel par temp froid

Une petite chronique météo… ‘’y fa frette, mon truck ne part pas’’…

Bien qu’ il y ai eu de très grandes améliorations avec les années pour les démarrages par temps froid, un diesel reste quand même plus fragile au froid qu’un comparable à essence. Voici donc quelques trucs pour vous aider en ces journées d’hiver qui nous donne le goût de partir pour le sud…

Premièrement, un moteur en ordre. Ce n’est pas un secret qu’un moteur en mauvaise santé est souvent plus problématique. Le minimum à faire, idéalement l’automne, est de mettre un filtre à fuel neuf, question de débuter l’hiver avec un filtre sans restriction et surtout sans eau. Un produit qui aide aussi beaucoup l’hiver est le Stanadyne Performance Formula, il baisse le point de congélation du diesel, il est lubrifiant (ça aide la pompe et les injecteurs), il empêche l’eau de se rendre au système d’injection, en plus de monter le taux de cétane.

battery replace terminal corrosion will need battery cables

Des bonnes batteries avec des connexions solides et propres. Un moteur diesel a besoin de rpm pour démarrer, pourquoi plus qu’un à gaz? Celui à essence c’est une pompe électrique qui amène le carburant aux injecteurs et une bougie allume le mélange, donc même avec peu de rpm un moteur à gaz va finir par partir, un diesel c’est autre chose… Peu importe la marque, c’est une pompe mécanique qui monte la pression soit directement aux injecteurs (ex GM 6.5L ou Cummins 12V) ou à des rails (Duramax, Cummins +2003, Ford +2007), pas de rpm, pas de pression… Le rpm aide aussi à créer de la chaleur dans le cylindre en compressant l’air rapidement, c’est ce qui fait que le moteur va démarrer, de la chaleur et du fuel.

S’assurer que le bloc heater fonctionne, un truc très simple sans outil, le moteur froid, branchez le fil, ouvrez le capot et écoutez le moteur, vous devriez entendre un son de bouilloire, mais il faut être attentif, ce n’est pas très fort comme son. Normalement 2 à 3 heures de chauffage sont suffisantes pour arriver à la température maximale que le bloc heater peut fournir.

L’huile, une huile synthétique va, en plus de lubrifier le moteur plus rapidement au démarrage, aider à gagner du rpm au starter. Ce truc est doublement plus efficace pour les 7.3L et 6.0L Powerstroke, car leurs systèmes d’injection ont besoin de la pression d’huile pour faire fonctionner les injecteurs, donc pas de pression, pas d’injection…

S’assurer que toutes les glow plug ou le grid heater sont fonctionnels.

Si après ces quelques trucs votre moteur ne veut pas partir et que vous voulez essayer l’éther, je préfère et de loin le brake cleaner. Il est beaucoup moins dur sur le moteur. Maintenant, comment utiliser l’éther ou le brake cleaner de la façon la plus sécuritaire possible ?

Le moins possible, envoyer le produit par l’entrée d’air sans rien démonter, pourquoi? En fait c’est que l’éther (ou le brake cleaner) va s’accumuler dans le filtre, va devoir passer le turbo, les tuyaux, l’intercooler pour arriver au moteur. Une fois que le moteur respire l’éther et démarre, c’est dangereux qu’il ‘’s’emballe”, car il y a tout ce qu’il y a entre l’entrée d’air et le moteur sont plein de carburant pour le nourrir sans aucun contrôle…

L’idéal c’est de démonter le tuyau entre l’intercooler et le moteur ou si c’est possible une plug directement sur l’intake pour envoyer le produit le plus proche possible du moteur lui-même. Vous allez starter moins longtemps et c’est beaucoup plus facile de contrôler le dosage (j’ai souvent entré des trucks en panne dans le garage avec un gars au volant et l’autre qui contrôle le rpm au brake cleaner). Idéalement il faut être 2, un qui start et l’autre qui envoie des petites doses d’éther pour éviter une surdose qui pourrait être dommageable.

Une chose qui est déconseillée, survolter (booster) un pick up qui est sur le 12V avec un système 24V, oui il va tourner plus vite mais vous risquez fortement d’endommager le ou les ordinateurs et le controleur de glow plug…

Vous pouvez regarder sur YouTube des trucs plus spécifiques à votre modèle de véhicule comme exemple ‘’how to test glow plug 6.5’’. Sur ce, bonne chance et bon hiver!!!

Francois Vézina chroniqueur diesel 4x4setupMagazine

Pour lire aussi :

CAMION DIESEL, LES PROGRAMMEURS ET MODIFICATIONS DE BASE… PARTIE 2

CHRONIQUE DIESEL : TOUT CE QU’ON DOIT SAVOIR SUR LES PROGRAMMEURS.

COMPARATIF DES MOTEURS DIESEL VS À ESSENCE

PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE UN MOTEUR À ESSENCE ET UN MOTEUR DIESEL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *