Un super Buggy pour son enfant

Bonjour chers lecteurs(rices),

Je m’appelle Patrick Ferland, et je voulais vous parler de mon projet. Étant un grand passionné de 4×4 depuis plus de 20 ans, j’ai décidé de bâtir un projet commun père-fils. Je ne pratique plus le sport depuis quelques années mais je possède toujours mon Suzuki Samurai, qui servait autrefois à faire de la « trail », des « rally » et « mud drags ». Il a eu la vie dure, mais j’ai eu bien du fun. Maintenant restauré on l’utilise pour les balades familiales seulement. Je m’ennuie sérieusement de l’univers du 4×4.

 

J’ai remarqué que mon fils Étienne, avait une attirance particulière pour tous ce qui est 4×4, camions, buggy, vtt. Comme son père, il aime les moteurs! Il s’endort le soir en regardant l’émission Tunning 4×4. Il connait tous les noms : « Y tough, Seb Perreault, Jeff  Dion, Totol », ils font tous partie de ses personnages quand il joue aux petites voitures (4×4 seulement). C’est pourquoi le Kid Buggy est né. Une belle façon de joindre l’utile à l’agréable, « trail »père-fils…

Ayant encore des pièces de Samurai en inventaire, j’ai décidé d’utiliser tout ce que j’avais pour fabriquer un petit véhicule hors route léger. Pour la conception, j’ai utilisé deux essieux de Samurai ainsi que le boitier de transfert d’origine.

Le cœur de la bête est un moteur de VTT Honda FourTrax 350 cc, démonté par mon fils lui-même, et il n’a que 5 ans!

 

La suspension arrière est de type « 4 link » et l’avant « 3 link ». Au quatre coins, j’ai récupéré 4 amortisseurs arrières de Toyota Echo, qui possèdent la longueur requise pour un bon débattement. J’ai aussi utilisé 4 ressorts arrières de Toyota Tercel, qui ont la souplesse idéale pour le poids du véhicule. J’adore la recuperation!

Le châssis est assemblé en « tubing » carré et une cage en tube rond de 1”1/4 de diamètre. Je peux vous dire que je ne critiquerai plus ceux qui fabriquent les cages de véhicule car c’est tout un défi, et la mienne est assez simple.

J’ai conservé l’empattement original du Samurai, soit 80” et la largeur hors tout est de 62”. La cabine a 36” de large, un peu étroite pour moi mais fonctionnelle. Les pédales d’accélérateur et freins  peuvent s’ajuster à mon fils ou moi en 5 secondes.

 

J’ai fait l’achat de ceintures RJS, trois points, ajustables d’un gabarit d’enfant à adulte. La sécurité avant tout!

 

 

 

 

 

 

Les premiers essais ont été concluants, ça marche! Le moteur réussi assez bien grâce au « transfercase » à donner de bonnes performances. Pour améliorer les choses, j’ai installé du ratio de différentiel 5.12 de Suzuki Sidekick dans les essieux et un « locker » arrière au lieu du 3.73 d’origine du Samurai. BINGO je « trail » sur le « high »! Il me reste le « low » pour le « crawl ratio » assez impressionnant.

Au grand désespoir des mes chums Suzuki, il possède un « look » de Jeep Willys 1947 car la plupart des événements sont Jeep exclusifs. Par contre, il sera possible d’y  mettre une grille de Suzuki LJ80!!!

Le projet est débuté depuis juillet 2016, et se fait à un rythme assez soutenu car je devais participer à un événement de 4×4 le 4 février dernier. Étienne a participé à plusieurs reprises au projet, tel montage, démontage, peinture, choix des couleurs et même soudure! Des modifications seront apportées dans le futur, tel qu’un « power steering » de Saturn Ion et adapter le système de freinage pour une efficacité accrue.

Voici les spécifications :

  • Essieux Suzuki Samurai 1988
  • Ratio 5.12 avec « lockers »
  • Boitier de transfert de Samurai 1988
  • Pneus Goodyear Wrangler MTR 30X9.5
  • Poids total 1144 lbs
  • Cage Tube 1”1/4×0.120 de mur
  • Châssis 1.5”x1.5”x0.125 de mur
  • Moteur Honda 350 cc 2001 semi automatique 5 vitesses
  • Système de freinage, conduite et arbre de commande Samurai original

C’est toute une aventure! C’est grâce aux groupes comme Set Up 4×4 et Mod 4×4 que j’ai repris goût à revenir à mon ancienne passion. Leur mentalité plus familiale, plus sécuritaire me redonne envie d’en faire à nouveau. Autrefois, j’avais abandonné en raison de la mauvaise réputation des 4×4 dans certaines régions et le non-respect de certains amateurs de hors-route un peu délinquants. J’ai envie de transmettre à nouveau ma passion à mon fils, mais à vous aussi chers lecteurs. Je peux vous dire qu’il est important de toujours aller au fond des choses, de nos rêves, de nos passions car tout est possible. Ça prend seulement un peu de courage, beaucoup de temps et de compréhension de la part de mon épouse! Quelle fiertée de voir notre petit homme de 5 ans conduire ce bolide. Ça a valu le coup!

Patrick Ferland

Lévis

Petite mention du staff de 4×4 setup pour remercier Patrick qui a participé comme bénévole à l’événement 4x4set-up journée de rêve visant a faire vivre une journée 4×4 aux enfants handicapé, le petit buggy à fait bien des heureux.

 

 

Ton Set-up… 4X4 Set-Up!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.