Un riche homme d’affaires décide de créer son propre modèle de 4×4.

Un riche homme d’affaires décide de créer son propre modèle de 4×4.

En 2016, Land Rover annonce l’arrêt de la production du Defender, son iconique 4×4 au catalogue depuis 1948* ! Pour Jim Ratcliffe, PDG du groupe pétrochimique Ineos, l’industrie automobile britannique ne peut pas voir disparaître ce modèle mythique. C’est autour d’une pinte de bière, dans le pub « Le Grenadier », que lui vient l’idée de créer son propre « 4×4 utilitaire dépouillé et ultra-résistant ». En un clin d’œil, et après le vote de 6000 internautes, la future production prendra le nom du bar où il a été pensé !

Jim Ratclife, le grand patron du géant pétrochimique Ineos, un grand amateur de la marque Land Rover (on peut d’ailleurs y voir des similitudes) a décidé de partir sa propre production de véhicule 4×4. Cinq ans plus tard, le premier véhicule sort de la chaine de production portant le nom du pub où l’idée est née…

Propriétaire d’une équipe de cyclistes et d’un club de soccer (l’Ogc Nice), l’homme le plus riche du Royaume Uni investit plus de 600 millions d’euros selon les estimations du Financial Times et a remporté son procès en propriété intellectuelle contre Jaguar-Land Rover.

La vision était simple. ‘’Véhicule 4×4 moderne, fonctionnel et très performant, dont l’utilité est au cœur du concept”, a déclaré Toby Ecuyer, responsable du design. “Un design facile à lire, sans ambiguïté sur le rôle du Grenadier dans la vie.  Il est là pour faire tout ce dont vous avez besoin, et rien d’autre. Rien n’est destiné à être montré. Les techniques modernes d’ingénierie et de production garantissent que le Grenadier est très performant, mais nous avons pu rester fidèles à l’essence même de la création d’un véhicule utilitaire qui résistera à l’épreuve du temps”.

Dans une ère où la plupart des catégories de 4×4 s’enligne vers le mode SUV plus que le mode vraiment 4×4, le concepteur trouvait que les véhicules 4×4 offrent de plus en plus de confort et s’éloignent tranquillement de l’essence de la robustesse d’un véhicule à toutes épreuves.

Pour ce qui est de la motorisation, ils se sont tournés vers BMW. On peut retrouver des 6 cylindres en ligne BMW essence et diesel de 249 et 285 ch. Le véhicule viendra, malheureusement pour certains seulement avec une transmission automatique. Le constructeur parle aussi d’un projet de pile combustible pour le futur.

Pour l’instant, aucun prix n’a été avancé par le fabricant. L’intention n’est pas de compétitionner les grandes marques de véhicules qui produisent des milliers d’exemplaires par année. Selon le patron, ils seront plus chers que ces véhicules et avoisineront les prix d’une Mercedes class-G par exemple. Donc, on peut s’attendre à un véhicule avec un coût considérable et qui ne sera pas accessible à tous les portes-feuilles.

La compagnie avait comme intention de produire 25 000 unités par an dans son usine située à Brigend au pays de Galles. Elle planifiait engager 500 salariés afin d’accomplir cette tâche. Mais le 8 décembre, Ineos fait l’acquisition de l’usine Smart. Située à Hamback, en Moselle, dans l’état présent, l’usine est capable de produire plus de 140 000 véhicules annuellement.

Pour ce qui est des spécifications mécaniques, nous n’avons pas encore beaucoup de détails. La compagnie promet une suspension robuste (nous avons souvent entendu cela, c’est àvoir) avec des pièces facile à remplacer en sentier avec peu d’outils.

Je crois que les amateurs de hors route ne peuvent que se réjouir quand un nouveau joueur se présente, la compétition est toujours de bonne augure pour les consommateurs. Même s’il  n’est pas pour tous les portefeuilles, la recherche et développement peut toujours être intéressante pour tous.

Dave Chroniqueur 4x4setupMagazine

2 réflexions sur « Un riche homme d’affaires décide de créer son propre modèle de 4×4. »

  1. ENFIN UN VERITABLE NOUVEAU VEHICULE SUR LE MARCHE ! HATE DE POUVOIR L’ESSAYER EN TOUT TERRAIN REEL ET SUR ROUTE BIEN ENTENDU . EXCELLENTE IDEE QUE LA PRIORITE A LA BOITE AUTOMATIQUE !!! A BIENTOT .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.