Route 66: Nostalgie de la belle époque!

On ne peut pas parler de route mythique en Amérique sans mentionner la route 66. « La Mother Road » a gagné son surnom en étant la première route goudronnée traversant 8 états Américain pour un total de près de 4000 kilomètres. Son tracé débutait au nord-est dans la ville de Chicago en Illinois pour se terminer au sud-ouest à Santa-Monica en Californie. Synonyme de liberté et d’années prospères, elle est maintenant devenue fantomatique et intrigante.

Étant en provenance de Memphis, nous avons rejoint la route 66 à Oklahoma City et commencé notre visite par le musée en son honneur. C’était le meilleur moyen de recueillir l’information nécessaire sur les bonnes sections à emprunter et les arrêts recommandés. Cette visite, très intéressante, se terminait avec le visionnement d’un documentaire relatant l’histoire de sa création jusqu’à son abandon.

La route ayant été délaissée au milieu des années 80, il est parfois difficile de la suivre en intégralité car plusieurs sections sont maintenant fermées. Nous avons fait de notre mieux pour suivre les indications des sections historiques. Voyager sur cette route est l’équivalent d’un voyage dans le temps. La nostalgie nous envahie à l’approche de chaque village et se transforme dans notre imagination en une tonne d’images rétros passant des restaurants « drive-in » aux « gaz bar » achalandés de gens heureux. Malheureusement, les vestiges nous ramènent à la réalité montrant très bien que la grande dépression a fait des ravages laissant à l’abandon commerces et habitations.

Quelques classiques de l’époque ont été restaurés et conservés pour attirer les touristes. Que ce soit la Conoco Tower Station à Shamrock au Texas ou encore Tee Pee Curios à Tucumcari au Nouveau-Mexique, ces endroits brillent toujours comme dans le bon vieux temps et donnent une seconde vie à cette route. Il est difficile de ne pas s’arrêter à toutes les intersections pour prendre quelques clichés. De plus, tout est tellement accessible que nous avons même dîné à l’abri du soleil sous le toit d’une ancienne station-service et visité un garage abandonné. Le parallèle avec le film pour enfants “Les Bagnoles” est ahurissant et l’on a pas à chercher très loin pour y voir son inspiration. Cela en fait une destination familiale par excellence où tout le monde y trouvera son compte.

Mon seul regret est probablement de ne pas avoir fait un arrêt à Cadillac Ranch au Texas. Bien que le monument se voit très bien de la route, la lumière du jour avait déjà perdu son éclat et les lieux était très achalandé. C’est deux conditions réunies nous auraient donné de mauvaises photographies et l’odeur des Frijoles, tostadas et enchiladas nous attirait déjà au Nouveau-Mexique.

Même si nous avions voulu continué à rouler sur la route 66 jusqu’en Californie, notre aventure sur celle-ci prenait fin à Flagstaff en Arizona. Sans aucun doute, la «  Main Street USA» fait partie des légendes et des incontournables en Amérique du Nord et j’aimerais bien y consacrer plus de temps un jour et peut-être même la faire en totalité. Après avoir roulé si longtemps sur le goudron, historique ou pas, il était maintenant temps d’aller explorer les arrières pays de l’Arizona et de l’Utah.

Texte et photos: Expédition Nord Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *