Est-ce qu’on est arrivés?

Lorsque l’on parle de voyages ou d’aventures, il y a une phrase qui revient un peu trop souvent à notre goût : Quand les enfants seront plus grands…

En fait, oui il y a des limitations et des adaptations lorsque l’on entreprend un périple avec des enfants mais il ne faut pas rester à la maison pour autant. La traversée de l’antarctique en ski de fond ou l’escalade du mont Everest pourrait s’avérer difficile mais voici quelques petits trucs et astuces qui fonctionnent pour nous et qui vont peut-être améliorer la qualité de vos prochaines sorties, sur et hors-route.

La préparation : Prenez le temps de faire le baggage de votre enfant avec lui et de lui expliquer l’utilité de chaque item. Au besoin, créez une liste et en peu de temps, il sera capable de faire lui-même son sac avec un peu de supervision. Limitez le nombre de gadgets tout en le faisant choisir ce qu’il peut apporter avec lui pour le distraire pendant la route.

La fatigue, la faim et la soif sont trois facteurs déterminant dans le tempérament de l’être humain. La seule différence entre l’enfant et l’adulte est que l’adulte contrôle mieux ses besoins face à ces facteurs. C’est pourquoi nous avons toujours une boîte de collations sous le siège avant et une quantité suffisante d’eau sous la main. Pour ce qui est du sommeil, les oreillers de camping ne sont jamais bien loin et il en va de même pour les doudous.

Plus vos enfants sont autonomes, plus votre voyage sera plaisant. Installez-leur différents rangements pour qu’ils aient tout ce dont ils ont besoin sous la main. Les filets extensibles et les rangements derrière les sièges sont des investissements très rentables. Pourquoi pas quelques prises 12 volts et ports USB supplémentaires pour les technos. N’oubliez surtout pas une boîte de mouchoir et un contenant pour qu’ils jettent eux-même leurs déchets.

En tant que parent, vous êtes toujours les premiers répondants et vous devez avoir l’intégrale de la pharmacie ainsi que la trousse de premiers soins. Ces deux items sont indispensables avec des enfants particulièrement en régions éloignés.

Prévoyez vos itinéraires avec beaucoup de flexibilité et de réalisme. Vous avez besoin d’un plan B, C et D. Le plan A étant l’équivalent d’une journée parfaite de plus 10 heures de route avec aucun arrêt supplémentaire pour des numéros 1 et 2. Si vous n’avez qu’un plan A car vous avez fait des réservations, ne surestimez pas la distance que vous avez à parcourir car une arrivée tardive cause un stress inutile qui, mélangé avec la fatigue, ne fait pas bon ménage pour tous les membres de la famille.

Sur la route : Nous attribuons des responsabilités aux enfants en fonction du siège qu’ils occupent et les changeons de place souvent. Par exemple, celui de gauche est responsable de la distribution des papiers mouchoir et celui de droite du sac à déchet tandis que celui du centre distribue les collations et les jeux. Bien entendu, il est difficile d’en faire autant avec les enfants en très bas âge avec leurs bancs d’auto et leurs coquilles.

Même en voyage, il est possible de respecter une certaine routine. Pour les enfants en bas âge, la sieste est souvent obligatoire après le diner et la relaxation après le souper. Entre ces périodes, il faut réussir à les distraire. Dans un monde idéal, on aimerait que nos enfants regardent dehors en s’émerveillant du paysage pendant des heures. Malheureusement c’est rarement le cas et il faut apprendre à le gérer de la bonne façon. Les jeux vidéo et les films sont la solution facile mais il ne faut pas en abuser. Certains jeux de la console portative Nintendo 3DS permettent aux enfants de jouer ensemble sans WIFI. Mario Kart et Mario Party sont deux exemples de jeux qui ont connu un franc succès avec nos enfants. Il existe aussi une panoplie de petits jeux de voyage, devinettes, cherche et trouve et j’en passe.

Malheureusement pour nos enfants, je suis le genre de personne qui croit qu’une bonne vessie se doit d’avoir la même capacité que l’autonomie en carburant du véhicule. Par contre, heureusement pour eux, je n’ai pas encore installé de réservoir auxiliaire. Lors d’un arrêt, prenez l’habitude d’envoyer tous les passagers aux toilettes même ceux qui prétendent ne pas avoir envie. Ceci vous évitera surement un arrêt qui vous forcera d’utilisé le plan B discuté dans la préparation.

Les arrêts-repas doivent idéalement être faits dans un endroit dégagé offrant la possibilité aux enfants de courir et de dépenser leur trop plein d’énergie. Nous avons pris l’habitude d’apporter un ballon ou un jeu de raquettes quelconque pour les occuper pendant que nous préparons le repas. L’option McDo avec un parc de jeu est une bonne alternative mais elle n’est pas toujours disponible au fond des bois. Si vous avez à manger au restaurant, surveillez les promotions estivales. Beaucoup de chaînes de restaurants offre les repas enfants gratuit pour chaque repas adulte.

Si vous êtes dans un secteur sécuritaire et que vous dormez à l’intérieur de votre véhicule, le « night shift » est une bonne option. Après la relaxation du souper, papa et maman s’offre un bon café et roulent jusqu’aux petites heures du matin pendant que les passagers dorment dans leurs bancs d’auto. C’est la façon idéale pour épargner les enfants lorsque vous pouvez dormir n’importe où et que vous avez la capacité pour le faire. Si vous êtes en tente ou dans une région austère la règle numéro 1 de l’overlanding est de ne pas rouler la nuit.

Activités et mode de vie : Tel que mentionné dans l’intro, vous devez ajuster vos activités en fonction de la capacité de vos enfants. Les musées et lieux historiques sont très intéressant mais dépasse souvent la capacité de concentration d’un enfant et même la mienne. Même chose pour les randonnées, ne surestimez pas leurs capacités. Par contre, plus ils en feront plus ils deviendront à l’aise et vous pourrez augmenter lentement la durée ou la distance à parcourir.

Faites un bon équilibre entre les activités que vous désirez faire et celles spécifiquement pour les enfants. De cette façon, l’intérêt et la motivation demeurent lorsque tout le monde y trouve son compte.
Prenez le temps d’expliquer à vos enfants l’histoire et les particularités des lieux que vous visitez au meilleur de votre connaissance bien sûr. Vous créerez en engouement et un intérêt qui vont sûrement apporter un million de questions! Même si votre enfant ne retient que 10% des réponses, c’est déjà ça de gagné.
Essayez de garder des heures de repas similaires à la routine de la maison et variez votre alimentation. Faites-leur découvrir les spécialités de la place car ceci les aideront à développer une ouverture face à la nouveauté culinaire, peut-être même de manger du brocoli.

Faites des feux le plus souvent possible et montrer leur à le monter, à l’allumer et l’éteindre correctement. Ceux-ci deviendront autonomes et ceci vous laissera plus de temps pour toutes les autres tâches à effectuer autour du véhicule.

Garder du temps le soir pour un moment relaxant en famille avec un jeu de société ou de cartes. Beau temps mauvais temps, rien de mieux qu’une bonne partie de cartes sous l’auvent quand il n’y a pas trop de maringouins.

Adaptez votre sommeil à celui de vos enfants, couchez-vous en même temps qu’eux et vous serez plus en forme le matin pour commencer la journée, ce qui vous donnera du même coup, plus de temps pour la préparation et les activités.

Trucs et astuces : Pour éviter les chicanes inutiles, vous pouvez séparer les gamelles et les ustensiles des enfants avec un code de couleur. Ceci les responsabilisera face à leurs items et il leur feront plus attention.

Plus votre « set-up » est simple moins vous passerez de temps à vous installer et désinstaller ce qui vous donnera aussi plus de temps de famille et beaucoup moins de casse-tête.

Apprenez à cuisiner des plats simples et efficaces qui ne requièrent pas trop d’ingrédient et faites le maximum de cuisson sur feu de bois. C’est le meilleur remède pour se relaxer tout en sirotant votre boisson préférée après une longue journée de route.

Nous avons donné à chacun d’eux un sifflet Fox et une lampe frontale étant donné que nous sommes souvent en camping sauvage. Vous pouvez même leur apprendre à se servir du poivre de Cayenne et de tous les petits gadgets qui pourraient intervenir en situation d’urgence.

Allez faire un tour au Dollorama et faites le plein de bracelets fluorescents, les enfants peuvent passer des heures à jouer avec ce genre de truc en plus de vous permettre de savoir où ils sont à la noirceur.

N’achetez pas de sac de couchage pour enfants. Ceux-ci grandissent si vite, optez plutôt pour un modèle pour adulte et attacher le bas à l’aide d’une corde à la longueur désirée.

Plus la famille est grande, plus vous avez besoin d’espace, mais n’oubliez pas de calculer ce que vous pouvez gagner avec un auvent. Vivre dehors est beaucoup plus plaisant et particulièrement pour la préparation des repas. Un auvent de bonne dimension avec un système d’éclairage vous permet de choisir un véhicule plus compact et d’avoir autant et même plus d’espace.

Apportez avec vous le nécessaire en vêtements et équipements pour faire vos activités par beau ou mauvais temps de cette façon, vous serez moins ennuyés par la température.

Gardez toujours au moins une canne à pêche et des hameçons. Les enfants adorent pêcher et c’est un moment de détente pour tous en plus de fournir une bonne option de repas.

En résumé : Voyager avec des enfants apporte une dynamique très différente laquelle, une fois bien rodée, devient plaisante et même indispensable. Plus nous sommes de personnes pour partager cette expérience, plus celle-ci devient mémorable. Ne vous empêchez pas de partir à l’aventure avec vos enfants, bien au contraire, partez le plus souvent possible et vous verrez votre noyau familial se resserrer. Sans oublier que de fois en fois, vous trouverez votre propre recette et ce sera plus facile et deviendrez plus efficace. N’oubliez surtout pas d’avoir du plaisir, c’est la clef de la réussite et vos enfants deviendront probablement de grands aventuriers qui, à leurs tour raconteront autour du feu à leurs propres enfants la fois où…

Texte et photos: Expédition Nord-Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.