Le duel : BF A/T KO2 vs. Goodyear Duratrac

Une des nombreuses questions qu’on voit souvent passer sur les nombreuses pages Facebook, forums et souvent en conversation en face, c’est le choix des pneus pour un véhicule. Bien que cette question comporte une panoplie de variables, telles que le but du véhicule, l’utilisation réelle, le poids du véhicule, le terrain où il sera utilisé, le budget, la tolérance à l’inconfort sur route pour le chauffeur, etc… pour n’en nommer que quelques-unes, je voulais me concentrer ici sur un segment plus particulier: les pneus ”all-terrain”.

Conçus pour des utilisateurs qui doivent rouler sur l’asphalte assez souvent, mais qui désirent quand même un pneu leur permettant de s’aventurer hors des sentiers battus de temps à autre, ou qui roulent souvent sur des chemins de gravier ou de terre, les pneus de type tout terrain (ou ”all-terrain”) sont une option très intéressante pour ceux qui ont un ”daily driver”, ou qui savent que leur utilisation fréquente sur route ferait d’un pneu plus agressif une mauvais investissement.

Bien qu’il existe une panoplie de pneus tout terrain offerts sur le marché, les deux plus populaires, et vendus, sont sans contredit le BFGoodrich All-Terrain KO2 et le Goodyear Wrangler Duratrac. Ce sont tous deux de très bons pneus, très comparables, mais avec quelques petites différences qui viendront peut-être éclaircir votre choix entre les deux.

Dans le coin rouge

Commençons par le BFGoodrich All-Terrain KO2 (que nous appellerons simplement KO2). Ce pneu, au look très reconnaissable, est un excellent représentant du segment. Ses crampons assez profonds et espacés lui donne une très bonne traction dans la boue (pas comparable à un pneu dédié mais quand même), le sable, la neige, la roche et même sur la glace. Bien que ce ne soit pas un pneu d’hiver comme tel, il arbore le pictogramme flocon/montagne en faisant un pneu légal l’hiver. Ce pneu n’aura jamais la traction d’un vrai pneu d’hiver sur la glace, mais il se débrouille assez bien pour la première moitié de sa vie et il est excellent dans la neige plus profonde. C’est un pneu qui, malgré son agressivité, est très silencieux sur la route et très stable, avec une bonne traction sur chaussée mouillée. Autre caractéristique intéressante, le KO2 comporte des crampons qui se prolongent sur le flanc du pneu, lui donnant plus de traction et un look plus agressif. Ils ont aussi une protection supplémentaire pour protéger la roue contre les frottement de roche ou même de trottoir.

Côté usure, BFGoodrich assure que ces pneus feront au minimum 80 000km. Encore là, tout dépend de l’utilisation, de la conduite, du poids du véhicule, de l’alignement de ce dernier, etc… Je dois vous avouer que dans mes recherches, j’ai eu des témoignages un peu divergents sur la durabilité du KO2. Ayant roulé son prédécesseur, le KO, moi-même, je peux attester que ce dernier était extrêmement durable et restait aussi silencieux et usait de façon égale avec des rotations aux intervalles réguliers. Les seuls KO2 que j’ai eu moi-même à date étant des pneus usagés qui avait déjà un bout de fait, je ne peux vous dire exactement s’ils sont aussi durables qu’avant mais je sais que plusieurs disent que la nouveau caoutchouc utilisé, pour qu’ils soient bons dans les températures hivernales et sur la glace, userait un peu plus vite. De leur côté, BFGoodrich assure que sa nouvelle conception serait 20% plus durable. La plupart des témoignages récupérés m’assurent toutefois d’une grande durabilité.

Son adversaire, dans le coin bleu

Pour ce qui est du Goodyear Wrangler Duratrac, ou simplement duratrac pour les intimes, les aptitudes générales de ce pneu sont très similaires au KO2 malgré un ”pattern” quand même différent. Ils sont aussi très bons dans la boue, le sable, la neige, la roche mais ils sont un peu moins bons sur la glace. Comportant aussi le pictogramme les rendant légaux l’hiver, ils offrent aussi la possibilité d’être cloutés pour la traction sur glace. Cette dernière option leur donne une très bonne traction sur la glace et ses crampons de côtés profonds et espacés leur donnent une excellente traction dans la neige. La combinaison de gros crampons (style pneus de boue) sur les côtés et des crampons plus rapprochés au centre pour une douceur de roulement accrue en font un pneu qui offre de bonnes performances hors-route tout en restant civilisé sur le chemin. Par contre, le duratrac est un peu plus bruyant que le KO2 sur la route, et le deviendra encore plus en usant. Sa conception fait qu’il garde une très bonne traction tout au long de sa vie utile.

SONY DSC

Côté durabilité, ils portent très bien leur nom. Les duratrac sont très durables. Ils gagnent définitivement cette facette du duel mais je me dois d’ajouter un petit bémol : ils sont reconnus (et j’en ai fait moi-même l’expérience sur mon Grand Cherokee diesel il y a quelques années) pour user un peu en bosse et deviennent plus bruyants en usant. Ils vont aussi créer un peu plus de vibration dans le véhicule que les KO2.

Le combat

Pour ce qui est de la traction, comme mentionné plus haut, les deux ont des performances très comparables. Le diable est dans les détails comme on dit alors allons un peu plus loin.

Round 1 : Boue/terrains mous

Bien que le look du duratrac semble plus adapté à la boue (avec sa ressemblance à un pneu de type ”mud”), le KO2 offre quelques petites options (mud buster bars) lui permettant de mieux se vider que le duratrac. La différence n’est pas immense mais la victoire va au KO2 pour le premier round par une faible avance.

Round 2 : Sable et terre

Encore une fois un round serré! Par contre, le duratrac offre une technologie ”tractivegroove” qui améliore sa traction dans le sable. Aussi, son concept plus large lui donne un avantage. Bien que le KO2 se débrouille très bien aussi, le duratrac remporte ce round!

Round 3 : Roche et gravier

OUFF! Tout un round ici! Les deux pneus s’échangent coup pour coup sur ce terrain! La roche peut être un endroit extrêmement destructeur pour des pneus, en plus d’offrir toutes sortes d’obstacles. Les deux pneus ont une conception très résistantes, qui leur offre une bonne protection contre les perforations et déchirures. Les KO2 offrent d’ailleurs la technologie ”CoreGuard” pour protéger les flancs du pneu. Les duratrac par contre répondent avec une meilleure traction sur la roche et le gravier. Un round nul qui laisse vraiment place aux juges que vous êtes : pour une meilleure traction, le duratrac et pour une meilleure endurance aux dommages causés par la roche, le KO2.

Round 4 : Neige et glace

Un autre round très serré ici… Le KO2 offre de petites lamelles supplémentaires sur ses crampons offrant une meilleure traction sur la glace, mais le duratrac offre l’option de rajouter des clous à glace si vous l’utilisez comme pneu d’hiver seulement. Le pattern des KO2 va aussi donner une traction plus efficace dans la neige vu que les gros crampons du duratrac auront une tendance à se creuser plus profondément dans la neige profonde. Si vous voulez utiliser vos pneus à l’année, le KO2 définitivement, même si le duratrac est aussi légal pour le faire. Si vous voulez un pneu au look agressif hors-route même l’hiver, alors le duratrac avec clous peut être une très bonne option. Notez par contre que rien ne vaut de vrais bons pneus d’hiver. Victoire KO2 par peu.

Round 5 : Route mouillée et pluie

Les deux pneus vont très bien sur les routes mouillées et offrent de bonnes performance sous la pluie. Toutefois, la conception du KO2 lui confère un léger avantage dans ce genre de conditions.

Round 6 : Asphalte

Bien que le round le moins sexy, la majorité des gens qui hésiteront entre ces deux pneus feront généralement plus de 60% de route vs. leur utilisation hors-route. C’est donc un aspect assez important aussi à couvrir. Les deux pneus performent très bien sur la chaussée et offrent la traction dont on peut s’attendre de ce type de pneu. Par contre, les KO2 offriront un roulement un peu plus doux, sans vibrations et moins bruyant. Les duratrac sont quand même très silencieux pour des pneus agressifs. Ils vont par contre avoir tendance à user un peu plus croche, vont faire plus de vibrations et devenir plus bruyants à force d’user. Je vous recommande de raccourcir vos intervalles de rotation si vous optez pour le duratrac. Ils vont cependant durer un peu plus longtemps que les KO2.

Et maintenant, allons aux juges pour la décision!

Bien que ce fut un combat très serré, et que les préférences de chacun peuvent peser dans la balance pour votre décision en ce qui a trait à vos prochains pneus, je dois donner la victoire, en décision partagée, aux KO2.

Une décision partagée parce que les deux sont vraiment très similaires, et que dépendamment du terrain sur lequel vous roulerez, de vos préférences personnelles pour ce qui est du confort ou de la durabilité, les deux peuvent sortir gagnants de ce duel! Sur ce, bon magasinage et au plaisir de se croiser sur la trail!

Alexandre Thibault, chroniqueur 4×4 set-up magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *