Casey l’incontournable

 Depuis plusieurs années, l’événement Fly-in/Fly-out ayant lieu à l’ancien aéroport militaire de Casey attire non seulement les passionnés d’aéronautique mais une bonne partie des Overlanders québécois. Probablement un des plus gros regroupements de pilote d’avions et hélicoptères récréatifs au Canada, le nombre d’aéronefs ayant atterris sur la piste à chacune des deux dernières éditions a dépassé le cap de la centaine. Si vous n’avez pas encore mis les pieds dans ce secteur, voici de quoi piquer votre curiosité allant même jusqu’à réserver votre fin de semaine de la fête du travail en septembre prochain!

La piste de Casey est située à deux heures au nord-ouest de La Tuque près des villages de Wemotaci et Parent. Coordonnées (47.937984, -74.090322). La route principale pour s’y rendre est la 25 et est considérée comme une autoroute en garnotte. Ne vous surprenez pas si vous vous faites dépasser à plus de 120 km/h par les véhicules des compagnies forestière ou par les locaux. Aucun défi pour se rendre à cet endroit à moins d’emprunter quelques détours :

 

La majorité des avions, hélicoptères et véhicules arrivent sur place le vendredi et le samedi en avant midi, si la température le permet bien-sûr. L’an dernier, les pilotes ont dû repartir le samedi en après-midi car la météo n’annonçait rien de positif pour le dimanche. Les petits et les grands trouveront leurs comptes face à une aussi grande variété et quantité d’engin réuni en un même endroit.

Pour les amateurs de vestiges et d’histoire, plusieurs fondations de bâtiment, citerne et autres trésors du passé restent à découvrir aux alentours. La piste d’atterrissage de Casey a été construite au début des années 50 et abandonné environ dix ans plus tard. La piste, qui à l’origine, faisait partie de la Pinetree line en conjonction avec la station de parent a été délaissée de sa fonction principale. Elle a toutefois servi pour l’arrosage du bourgeon d’épinette au début 1970 et c’est durant cette opération qu’un Super Constellation s’est « crashé » après le décollage. Sans oublier une des plus grosse saisie de cocaïne de l’histoire du Canada en novembre 1992 où Raymond Boulanger avait atterri avec 4000kg à son bord. L’historique de Casey est haut en couleur et je vous conseille fortement de consulter les liens cité ici-bas pour tous les détails de ces événements.

Même si nous y sommes allés pour les trois dernières années, Casey est un incontournable et chacune de nos explorations complémentaires fûrent un succès. En plus d’être la saison des bleuets au grand plaisir des enfants, le nombre de véhicules d’expéditions augmente à chaque année et il est toujours plaisant de rencontrer de nouveaux passionnés (ées) d’overland. La situation géographique de la piste est excellente pour faire un transit ou encore un point de départ pour les explorations en direction des quatre points cardinaux : Vers l’ouest pour la Zec Capitachouane, vers le nord pour Gouin, vers l’est pour le secteur La Tuque et finalement vers le sud pour Matawin.

Pour ceux et celles qui sont moins habitués et qui préfèrent se déplacer en convoi, garder l’œil ouvert sur la page facebook d’Overland et Aventure Québec car il y a plusieurs déparst qui s’organisent pour cette destination.

https://campingmaster.weebly.com/vestiges-guerre-froide-agrave-casey-en-photos.html

https://rivoq.ca/le-lockheed-super-constellation-de-casey/

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201303/16/01-4631659-le-vol-spectaculaire-de-casey.php

 

Une réflexion sur « Casey l’incontournable »

  1. Bonjour, je ne sais pas si cet espace est pour commenté l’article ou si on peut y poser nos questions générales, alors veuillez m’excuser d’avance si cette question est impertinente ici mais je vous la pose tout de même: J’ai un Suburban LT 1500 2007 avec un petit lift de 2″ et pneus d’env. 32″. J’avoue que c’est plus pour le look que pour la fonction, mais j’aimerais bien commencer à faire un peu d’overlanding avec les enfants et j’avais pensé à faire installer un lift de 3.5″, 4″ max et ajouter pneus de 33″ sans compromettre -trop- la conduite sur route. Mon Sub est mon daily driver et le véhicule qui tire notre roulotte d’env. 6000lbs full. On m’a dit que ça pouvait être compliqué d’ajouter un lift sur mon truck, que ça pouvait être compliqué et que les choix sont limités. Quelle est votre opinion? Merci d’avance d’éclairer ma lanterne. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *